Hockey Mineur

Articles

LE COQ DECHAÎNE

Florilèges des quelques brèves des saisons précédentes...

Rodrigue, ce jeune joueur,

Doté d'un très grand coeur,

Avec le palet monte vers la cage

Tout cela sans aucun partage.

Pas de passe pour Romain

Pas de passe pour Germain

Pas de passe pour Firmin

Pas de passe pour Benjamin.

Et devant le but : Tintin !

Moralité :

Quand on ne passe pas à ses potes

On finit dans la compote.

-:-:-:-

Prosper Gromec, par son énorme masse emporté,

Sur la balustrade son adversaire écrabouille.

Vingt minutes de pénalité lui sont comptées

Pour avoir fait d'un joueur une ratatouille.

Moralité :

Mieux vaut ne pas faire de hockey

Si tu es gaulé comme un jockey.

-:-:-:-

Non, ce n'est pas un calcul hasardeux

Si ce soir deux plus vingt ne font pas vingt deux.

Car c'est vestiaire

Pour Sigisbert.

Et ne nous étonnons pas si l'arbitre couine

Quand il vient de se faire traiter de Drag-Queen.

-:-:-:-

La complainte du pénalisé

Avec les vingt minutes qu'il me décroche

Cet arbitre

Me chapitre.

Il me renvoie au vestiaire tel un mioche.

Quelle étuve !

Que d'effluves !

Il ne sert à rien que je pleurniche

Car je rigole

Tel un mongol.

Moralité :

Je n'ai dans le crane qu'un pois chiche.

-:-:-:-

Un match mal engagé ...

Notre n° 101 accumule les bourdes

Notre n° 102 joue comme une gourde

Notre n° 103 nous casse les esgourdes.

Quant à l'arbitre, rien qu'à voir sa trogne,

Il n'y a pas loin qu'après moi il grogne...

-:-:-:-

Ce fut la folie dans notre arène des bords de Seine

Il y régnait alors une ambiance malsaine

Pour que les jeunes guerriers escagassent

Ces dalles de plafond qui se cassent.

Mais, bon sang, quelle mouche les pique

Pour faire ainsi pleurer Véronique !

-:-:-:-

Un coach nommé NAPOLEON

Napoléon disait à ses maréchaux que dans toute bataille il y a une période où les forces en présence sont identiques, et l'issue du combat est incertaine. A un moment donné, il y a un camp qui commence à penser qu'il pourrait gagner, alors que l'autre camp pense qu'il pourrait peut-être perdre. C'est à ce moment là que se décide le sort de la bataille.

Il en va de même pour un match de hockey : si l'on pense que l'on pourrait gagner et si on donne à croire à l'adversaire qu'il pourrait perdre, le gain du match est en bonne voie.

-:-:-:-

La volonté peut et doit être un sujet d'orgueil, bien plus que le talent

Honoré de Balzac

-:-:-:-

LA JEUNESSE

La jeunesse n'est pas une période de la vie,

elle est un état d'esprit,

un effet de la volonté,

une qualité de l'imagination,

une intensité émotive,

une victoire du courage sur la timidité,

du gout de l'aventure sur l'amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années,

on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.

Les années rident la peau,

renoncer à son idéal ride l'âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les desespoirs sont les ennemis qui lentement nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille : il demande comme l'enfant insatiable : "Et après ?"

Il défie les événements

et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi,

Aussi vieux que votre doute ;

aussi jeune que votre confiance en vous-mêmes

aussi jeune que votre espoir,

aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.

Général MAC ARTHUR (Vainqueur de la guerre du Pacifique)

-:-:-:-

Les O.G.M. menacent aussi le OK

Vous l'avez surement déjà remarqué depuis quelques temps il y a aussi dans le hockey des joueurs génétiquement modifiés. Ils sont particulièrement dangereux, mauvais comme des teignes et bêtes comme des patates. On les reconnait au fait qu'ils ne regardent pas le palet, celui-ci ne les intéresse absolument pas. Lorsqu'ils montent sur la glace, ils ne regardent que le joueur qu'ils ont décidé de cogner, car ces joueurs génétiquement modifiés sont faits pour celà.

Une seule tactique pour lutter contre : laisser l'arbitre remarquer leurs fautes et les sanctionner. Mais, de grâce !... laissez les partir seuls sur le banc de pénalité ; ne vous croyez pas obligé de les accompagner pour leur montrer le chemin. Sachez profiter de leur bêtise génétiquement modifiée pour faire en sorte que votre équipe se retrouve en supériorité numérique. Celle-ci pourra vous apporter le but qui vous fera peut-être gagner le match.

A bon entendeur, salut !!!

 

(Rédacteur du Coq Déchaîné : JP de Gabriac)